Biographie

2018 : On l’appelait Roda
2014 : Roda-Gil, un homme de paroles (52’ TV)
2011 : Escalade
2009 : Les Affranchis Clip pour ALEXIS HK (nommé aux Victoires de la musique)
2004 : Le SIDA tu le perds de vue il te tue (clip – Campagne contre le sida)
2003 : Les Filles, personne s’en méfie
1997 : C’est la tangente que je préfère
1995 : L’Embellie (téléfilm)
1994 : Le clown (clip – Campagne 3000 scenarios contre le sida)
1993 : Tout va bien dans le service (téléfilm)
1989 : Prisonnières
1985 : De Louise… à elles (CM)
1985 : Louise l’insoumise
1982 : B.P. 96 (CM)
1980 : Le Petit Chaperon bouge (Vidéo-Documentaire)
1979 : Argentine 78 : Supporters, si vous saviez (Vidéo-Documentaire)

 

En 2014, elle réalise un 52’ pour Paris Première, avec le précieux soutien de la SACEM,  “Roda-Gil, un homme de paroles” – afin de commémorer

les 10 ans de la disparition du poète.

En 2018, pour aborder 40 ans de chanson française et la vie de ce Catalan qui se qualifie lui-même de “poète industriel”, elle se lance dans la production et la réalisation d’un long-métrage documentaire et musical “On l’appelait Roda” avec la volonté de laisser une trace pérenne de l’homme et de son oeuvre.

Autour de nous, c’est toujours la même surprise : « Alexandrie, Alexandra, c’est lui ? » ou « Le lac majeur, non ? » ou encore “Joe le taxi”

« Moi qui croyais qu’il n’avait écrit que pour Julien Clerc ! ». Ainsi plus de 25 chansons enchantent le film avec les interviews de ses célèbres interprètes.

Roda avait aussi écrit des livrets d’opéra 36, Front Populaire , « El Che » (stoppé net par sa disparition) et « Ça ira » dont Roger Waters a composé la musique.

Roger Waters a voulu évoquer son ami qui lui manque encore aujourd’hui : c’est à lui que nous laissons le dernier mot :

« Il y a un flambeau qui doit être porté par les générations à venir, il faut le brandir et essayer d’éclairer les endroits obscurs comme Etienne Roda-Gil voulait que nous fassions et nous demandait de le faire de tout son souffle durant toute sa vie »