Le 29 août 2023

Les auteurs du monde entier relancent la « Déclaration des Cinéastes » à Venise pour protéger le statut des auteurs et le droit moral sur leurs œuvres

Les associations d’auteurs italiens et français

• ANAC (Associazione Nazionale Autori Cinematografici)
• 100autori
• WGI (Writers Guild Italia)
• SRF (Société des réalisatrices et réalisateurs de films)
• ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs)

s’unissent, pour la première fois, pour réaffirmer le rôle de l’auteur dans le processus de création et de réalisation de l’œuvre, ainsi que pour se solidariser avec leurs collègues américains qui se battent pour les mêmes principes.
Ensemble, elles organisent la rencontre « Déclaration des cinéastes – Acte II » qui aura lieu le dimanche 3 septembre 2023 à 14h au Lido di Venezia au Pavillon italien – Hôtel Excelsior.    

En mai, les cinéastes français ont publié la « Déclaration des cinéastes » demandant le droit à la pleine paternité des œuvres, la redistribution équitable des recettes et la réglementation immédiate de l’IA. Le rendez-vous de Venise vise à poursuivre le débat entamé au Festival de Cannes avec des collègues du monde entier qui, de retour dans leur pays, ont convaincu leurs organisations de signer la Déclaration, de lutter pour l’affirmation des principes qu’elle contient et de soutenir les scénaristes, réalisateurs et acteurs qui font grève aux Etats-Unis pour les mêmes revendications.

« Nous devons empêcher que la créativité et l’expérience de ceux qui font ce travail soient remplacées par des modèles mathématiques et que les quelques acteurs qui contrôlent la production mondiale annulent les droits moraux des auteurs et imposent des conditions économiques inacceptables et insoutenables, une forme de résistance des auteurs qui ne peut être abordée uniquement au niveau national, qui nécessite une perspective internationale et une alliance stratégique avec les « vrais » producteurs indépendants », affirme Francesco Ranieri Martinotti, (président de l’ANAC et modérateur de la rencontre).

« Notre combat ne porte pas uniquement sur la défense du cinéma ou de la culture. C’est un combat sociétal et civilisationnel, un moment crucial de notre histoire. Notre rôle est d’offrir aux citoyens des points de vue libres et très divers sur le monde et non pas des œuvres standardisées, bientôt crées par l’IA, rétrécissant nos capacités de compréhension d’un monde complexe. L’IA comme outil au service de l’Homme oui, l’IA maître de l’Homme, non, et maître à penser, jamais ! », déclare Radu Mihaileanu (Vice-président de l’ARP).

« Après des années de croissance euphorique de la production de films et de séries télévisées, principalement sous l’impulsion des streamers, nous traversons une période particulière de déclin. Une crise évidente dans l’industrie audiovisuelle qui, peut-être pour la première fois, entraîne avec elle des questions pertinentes concernant non seulement les actifs économiques pour nous, les auteurs, mais affectant également notre liberté et notre créativité, mises en danger par l’interférence excessive de certaines dynamiques de production. Nous devons repenser le modèle de production et de distribution, améliorer les conditions d’un système qui nous rend heureux et satisfaits, et lutter pour que les auteurs soient au cœur du processus créatif et industriel en Europe également », déclare Giacomo Durzi (100autori et Vice-président de Giornate degli autori).

Intervenants, entre autres :

– Marine Francen (France)
– Radu Mihăileanu (France)
– Najwa Najjar (Palestine)
– Giacomo Durzi et Giorgio Glaviano (Italie)

Modérateur : Francesco Ranieri Martinotti (Italie)

Marco Bellocchio, Cédric Klapisch et Howard A. Rodman, ancien Président de la Writers Guild of America, interviendront par message vidéo.

Cette rencontre est organisée en partenariat avec Giornate degli autori.

Lire la Déclaration des cinéastes en anglais, en italien et en français.